Dell’amore

« J’éprouve un charme, dans ce pays-ci, dont je ne puis me rendre compte : c’est comme de l’amour ; et cependant, je ne suis amoureux de personne. »
— Stendhal, Rome, Naples et Florence en 1817

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *