Siracide

« Il en est dont il n’y a plus de souvenir,
Ils ont péri comme s’ils n’avaient jamais existé ;
Ils sont devenus come s’ils n’étaient jamais nés,
Et, de même, leurs enfants après eux. »

– Siracide (ou Ecclésiastique), 44, 9
cité en exergue du roman de Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux (2018).

Yellow Vests

Prenez une poire et des cahouètes, je vais parler des Gilets Jaunes moi aussi.
 
A) Ce qui n’est pas du tout une surprise, sauf du point de vue chronologique, c’est leur existence, leur détresse, la pertinence stratégique née de n’avoir que peu à perdre et plus personne à croire, enfin le surgissement inévitable de leur insurrection. Nous sommes la nation dont les dominés répondent, à la goutte de trop, par la révolte ; c’est une erreur politique majeure du macronisme que de l’avoir négligé, mais un mythe cohérent dans sa logique ultra-libérale d’un Nouvel Ordre a-historique, d’un renouveau débarassé de la politique ; tout mythe ayant pour fonction d’évacuer la complexité du réel, comme l’a proposé Barthes.
 
B) Ce qui est pour moi, je l’avoue humblement, une double surprise, c’est :
1) Le pathétique de la plus grande partie des médias, qui devant une remise en cause rhétorique somme toute démocratiquement légitime de la qualité de leur travail, de leur plus-value “informationelle”, se drapent dans un rejet en bloc, dans un déni mâtiné d’imprécations ad hominem, quasi-point Godwin à la clé. Quand on construit son utilité sociale sur la (totalement légitime) critique des institutions et des paroles publiques, la moindre des choses serait d’accepter la critique et, si besoin, d’y répondre de bonne foi et point par point, pas de traiter ses contradicteurs de fascistes séditieux.
 
2) Lorsque l’on constate le résultat du travail d’UN SEUL journaliste rigoureux et persévérant (je parle bien sûr de David Dufresne), c’est à dire la patiente mais réelle irruption de la question des violences policières dans les médias mainstream, on se prend à rêver de ce qui pourrait advenir si cet exemple (la rigueur et la persévérance, pas forcément le chevalier blanc solitaire) faisait un peu plus d’émules chez les journalistes de France (pour citer je ne sais plus qui, combien de Marx aurions-nous connus s’il y avait eu d’autres Engels ?). (Je regrette aussi qu’il ait fallu, après plusieurs décennies de tabassages institutionnalisés, que les victimes soient des Blancs non périurbains pour qu’on réalise l’abjection, mais c’est un autre débat.)
 
C) Pour un point de vue alternatif (qui ne les épuise pas), j’ai déjeuné ce midi (dans un restaurant végétarien du Marais) non loin de Jean-Seb, très jeune cadre cool (sans cravate) au visage poupin qui “commande à trois gars en Inde”. De façon touchante, Jean-Seb regrette que les GJ ne consacrent pas plutôt toutes ces journées du samedi à des choses plus utiles, par exemple à s’autoformer à de nouvelles technologies ou à se mettre à niveau dans leur domaine. Imaginez “si toute cette énergie était déployée vers quelque chose de constructif !”
Par ailleurs, à moins de 30 ans Jean-Seb cherche à acheter un premier appart’ dans le Sentier, mais de nos jours tout ce qu’on trouve de décent est à 12.000 € du m², c’est devenu inaccessible. Donc si vous avez des plans à 11 ou 10.000, ça pourrait passer…

Tobin

« [I suspect] that we are throwing more and more of our resources, including the cream of our youth, into financial activities remote from the production of goods and services, into activities that generate high private rewards disproportionate to their social productivity. I suspect that the immense power of the computer is being harnessed to this ‘paper economy’, not to do the same transactions more economically but to balloon the quantity and variety of financial exchanges. »
– James Tobin, Hirsch Lecture, 1984

Top 2018

Mes 25 albums préférés de l’année passée, illustrés chacun par un titre (du n°1 au n°25) :

En bonus, une playlist de morceaux cools de 2018 qui sont soit des singles soit sur des albums non présents dans la liste ci-dessus :

Exulansis

Tiré du magnifique Dictionnary of Obscure Sorrows :

exulansis
n. the tendency to give up trying to talk about an experience because people are unable to relate to it—whether through envy or pity or simple foreignness—which allows it to drift away from the rest of your life story, until the memory itself feels out of place, almost mythical, wandering restlessly in the fog, no longer even looking for a place to land.

La domination

« La défense des dominés n’est pas conditionnée par le fait de savoir s’ils sont aimables ou pas, il faut se battre contre la domination, point. C’est ce que je tente de faire (…) : je parle du milieu populaire de mon enfance, et quand je le fais j’essaye d’être le plus juste possible, et on peut être juste sans amour. »
— Édouard Louis, entretien avec l’Humanité, 14 janvier 2016

How banal

« Everything in this society – in the way we live – conspires to eliminate all but the most banal level of feelings. » — Susan Sontag

« The new rebels might be artists willing to risk the yawn, the rolled eyes, the cool smile, the nudged ribs, the parody of gifted ironists, the ‘Oh, how banal.’ To risk accusations of sentimentality, melodrama. Of overcredulity. Of softness. » — David Foster Wallace