Power Pop 2 : Modern Melody Masters, 1980-2002

Deux décennies où la power pop est plus difficile à différencier du reste, car le mainstream y fait une place de choix aux guitares saturées. Assez peu de titres des années 1980 dans ma sélection, question de goût : la queue de comète de la new wave, le repli de nombreux « poppeux » vers un son jangle clair et mélancolique, et un difficile passage de l’analogique au numérique des méthodes de production qui appauvrit et date outrageusement (à mon oreille) la plupart des sorties de l’époque, tout cela restreint le nombre de disques de power pop de cette époque qui trouvent grâce à mes yeux. La playlist se focalisera donc rapidement sur les 90s.

Alors power pop, The La’s, Teenage Fanclub ou Jimmy Eat World ? En partie oui, même si cela n’épuise évidemment pas l’analyse. D’une catégorisation beaucoup plus nette, les incontournables Jellyfish, Matthew Sweet ou Silver Sun portent le genre à son sommet. Sans oublier les méconnus Shoes, qui ouvrent brillamment la playlist.

L’un des rares groupes qui aura droit à deux titres dans ces playlists est certainement celui qui m’a le plus accompagné et fait plonger dans le genre : Fountains of Wayne. Mon cœur se serre encore quand j’écoute leurs morceaux et que je pense à Adam Schlesinger, leur bassiste et principal compositeur, décédé de la Covid-19 il y a un an. (Une playlist hommage réalisée à l’époque à écouter également.)