Retrospective 2020 (03)

Aujourd’hui : Electro.

Annie – Dark Hearts

Pendant quelques années de la décennie 2000, Annie fut la reine incontestable de la synth-pop scandinave avec des tubes comme Chewing Gum ou My Love Is Better, portant des albums enthousiasmants mais un peu trop classieux et en demi-teinte pour remporter un grand succès commercial dans le contexte de l’époque. Son retour en 2020 après un quasi-silence de dix ans s’est fait avec le magnifique Dark Hearts, album d’une subtile mélancolie aux tempos légèrement plus lents, comme sied à son thème : la mémoire d’un amour perdu trop jeune. La musique d’Annie reste splendide, décidément plus préoccupée par l’excellence de la mélodie pop que par la surenchère d’effets sonores.

Yaeji – WHAT WE DREW 우리가 그려왔던

La jeune américano-coréenne new-yorkaise Yaeji avait produit en 2017 deux excellents EPs de dream-house sur lesquels elle posait son envoutant parlé-chanté-rappé bilingue, puis dans la foulée un fantastique DJ Set pour Boiler Room. La suite a tardé a venir, mais cette année a vu la sortie de son enthousiasmant 1er album/mixtape, WHAT WE DREW. La pure coolitude.