Tombeau pour une ministre

Dans la famille Coupat, je voudrais le père :

Chère Michèle-Yvette-Marie-Thérèse Alliot-Marie, (…)

Je tenais à vous dire que je trouve particulièrement injuste que l’on vous fasse à présent grief de mentir, car de mentir, depuis que je vous écoute, vous n’avez jamais cessé de le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *