The Rest is Noise, la somme d’Alex Ross sur la musique...

The Rest is Noise, la somme d’Alex Ross sur la musique « classique » et contemporaine du XXème siècle, sort aujourd’hui. S’il ne fait pas exploser le poids autorisé en soute de mon contact secret à New York, je devrais récupérer ma copie un de ces soirs sur un terrain vague des environs de Roissy.

En attendant, Kottke propose une interview très intéressante d’Alex Ross :

My big thing is that classical music doesn’t really exist. When you have a repertory that goes from Hildegard von Bingen’s medieval chant to Vivaldi’s bustling Baroque concertos to Wagner’s five-hour music dramas to John Cage’s chance-produced electronic noise to Steve Reich’s West African-influenced « Drumming, » you’re not talking about a single sound.

De plus, dans le New Yorker de cette semaine, Mr Ross publie également un épatant article sur les lieux où l’on propose et célèbre la musique « classique » sur Internet.

Des kids qui s’éclatent sur Steve Reich :

One Response to “The Rest is Noise, la somme d’Alex Ross sur la musique...”

  1. Rom said:

    oct 17, 07 at 12:08

    Un we-blog sur la blo-go !Un we-blog sur la blo-go !Un we-blog sur la blo-go !


Leave a Reply