Top 2015 (#2)

2. Torres – Sprinter

Peu se seraient doutés, après un joli premier album en 2013, que Torres reviendrait pour son deuxième opus avec une collection de chansons d’une telle intensité.

Si Sprinter possède cette force c’est peut-être parce que l’on peut y entendre des émotions de chair et de sang, portées par Mackenzie Scott pendant de longues années : comment vivre au monde après une enfance marquée par une éducation religieuse rigoriste, comment continuer à cotoyer Dieu et s’autoriser au désir, comment survivre à la perte de tous repères familiaux, comment dominer la drogue et la séduction du suicide. Evidemment, le véritable effort consiste à transsubstancier ce matériau brut pour en faire œuvre, ce qui est accompli ici par un chant et des compositions magnifiquement ajustées à leur sujet, colère pour colère, grâce pour grâce. On ne peut s’empêcher de penser à la PJ Harvey des débuts, avec sans doute plus de lumière (Rob Ellis a produit l’album), ou peut-être plus certainement à Sharon Von Etten.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *