Prends ma main

En 2014, sur Indiectators, j’ai commis cette playlist et ce texte. Je les redécouvre (à moitié) trois ans plus tard, et je me dis que ça mérite d’être conservé ici aussi.

Viens, prends ma main. On dirait qu’on se découvre adultes mais qu’on a encore l’air gauche dans ces beaux habits. Qu’on va en bande se rouler sur les buttes herbeuses du parc et qu’on s’envole sur les toits des cathédrales. Qu’on se copie des cassettes, qu’on n’a plus de feuilles petits carreaux et qu’on sonne à ton appartement. Excuse moi de te déranger mais.
On dirait qu’on prend la voiture de ton père pour aller voir la mer éblouissante, et les brumes laiteuses de Brocéliande. Que le théâtre du monde est encore infini, et notre placement encore libre.
On dirait que pour un petit moment de nos vies, on s’aime sans arriver à se le dire et que cette douleur sourde sera notre plus beau souvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *