Le « bon sens », sans le sens critique...

Le « bon sens », sans le sens critique, se résoud à refléter l’idéologie dominante de son temps. Il n’est guère plus moutonnier que l’évidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *